Après « Americanah », roman au succès planétaire dans lequel l’écrivaine nigériane féministe nous plonge dans son chemin de bataille pour s’intégrer aux Etats-Unis et faire face au racisme, au déracinement de sa terre natale et au décalage avec sa terre d’accueil, Chimamanda Ngozi Adichie nous propose aujourd’hui un court essai. Ce petit livre est la retranscription d’une lettre écrite il y a quelques années à une amie se demandant « comment élever sa petite fille selon les règles de l’art du féminisme ?». Elle nous y expose ses conseils, ses questionnements et ses pensées sur la difficile question de l’éducation quand il est question de féminisme.

Tout en nuances, mais avec les prises de position fermes qu’on lui connait, l’écrivaine nous propose un livre qui s’adresse non seulement aux jeunes parents, mais aussi aux enfants que nous avons été, aux parents, oncles et tantes, professeur.e.s, éducateur.trice.s que nous serons un jour. Elle questionne des traditions et croyances ancrées dans notre société actuelle allant du nom que l’on porte, aux cadeaux que l’on offre en passant à la manière dont on prend en main la parentalité au sein d’un couple.

On ressort de la lecture de ce petit manifeste avec une ligne de conduite pour une éducation féministe, basée sur la croyance en l’égalité des sexes et la volonté de la transmettre aux futures générations. Un ouvrage à ne as manquer !