« Quelque part au milieu » – Comment faciliter les partenariats communautaires de Campus (Karsten Altenschmidt)

L’engagement civique issu d’un campus peut recouvrir des formes très variées, allant de l’engagement individuel et de l’initiative estudiantine à des partenariats stratégiques régionaux et nationaux (Third Mission), en passant par des programmes formels du Service Learning et de recherche collaborative. Le plus souvent, ces formes nécessitent de se positionner entre le Campus et la communauté, afin de détecter et négocier soigneusement les intersections possibles et les intérêts partagés, de développer les formes et les moyens de collaboration adéquats, tout en gardant à l’esprit les logiques de fonctionnement des organismes impliqués.

En conséquence, lorsqu’on ambitionne de combiner systématiquement l’engagement civique des étudiants à la recherche et à l’enseignement (curriculaire), il est grandement recommandé d’adopter une position de modérateur ou de facilitateur.

Dans cet exposé, en prenant en compte les meilleures pratiques et les pièges auxquels il a été confronté dans ses activités au Centre de partenariats communautaires du Campus UNIAKTIV, K. Altenschmidt entend partager une série d’idées utiles à la facilitation des échanges entre Campus et communautés, quelles que soient leurs formes – Service Learning, recherches à caractère communautaire, création collaborative, etc.

Karsten Altenschmidt est co-directeur du Centre pour l’apprentissage sociétal et la responsabilité sociale (UNIAKTIV) et Coordonnateur du « Service Learning » à l’Université de Duisbourg-Essen (UDE). Après avoir obtenu son Master (Sciences de la communication, sociologie, Anglais) en 2005, il a travaillé dans une fondation allemande pour la Recherche (DFG) en Disability Studies avant de rejoindre l’UDE en 2007. Depuis lors, il a contribué au développement du Centre de partenariats communautaires de Campus UNIAKTIV, en stimulant (et en enseignant) le Service Learning, la recherche à caractère communautaire, le Design Thinking et d’autres manières de connecter l’engagement civique des étudiants et les activités de recherche et d’enseignement universitaire. En 2013, il a obtenu un poste permanent de coordonnateur des activités du Service Learning à l’échelle de l’Université.

Il est co-auteur de plusieurs articles et d’une monographie sur les -et le Service Learning. Il a co-édité des travaux relatifs au Service Learning au sein de l’institution, en philosophie ainsi que dans la recherche à caractère communautaire. Depuis 2005, Karsten travaille également en tant que consultant indépendant, formateur et modérateur en communication et leadership.