Cyril Dion, réalisateur du film « Demain » fait dans ce livre la critique et les limites du changement de son précédent film. Dans la première partie de son livre, il revient sur les causes du réchauffement climatique. Qui en est véritablement responsable ? Les Citoyens ou le modèle d’organisation socio-économique capitaliste qui gère actuellement le monde ? Ensuite, il aborde les différents blocages au changement. Les blocages individuels mais aussi systémiques.

Après avoir fait un état des lieux assez complet de la situation, il propose plusieurs pistes et stratégies de changement. Tout d’abord, l’importance du récit avec lequel on veut changer le monde. En effet, les citoyens évoluent en se fixant des objectifs, des idéaux de vie à atteindre. Quels sont-ils ? Comment cela régit leurs comportements et pourquoi cela est parfois contraire à leurs intérêts à long terme, comme celui de garder une planète viable pour eux ainsi que pour les générations futures ? Selon lui, les personnes en tant qu’individus agissent afin d’atteindre un idéal de vie qui est raconté à travers des récits. Actuellement, la vie bonne est d’avoir une bonne situation et de posséder un certain nombre de choses matérielles.

Le changement passe donc par un changement de récit, à nous de créer des nouveaux récits qui donneront aux gens l’envie de changer leurs manières de vivre. C’est entre autres un des objectifs du film « Demain », raconter une autre histoire, proposer des alternatives au récit capitaliste dominant. Il avait pour objectif de donner aux gens l’envie de changer leurs habitudes et de revoir leurs objectifs de vie.

Cependant, cela s’est avéré insuffisant. Il faut aller plus loin et mettre en lumière tous les abus du système actuel. Pour cela il ne faut pas avoir peur de sortir du cadre, entrer en résistance. Dans cette troisième partie du livre, il fait référence au livre de Popoviç « comment renverser un dictateur quand on est seul tout petit et sans armes » (qui est d’ailleurs disponible à la FUCID, n’hésite pas à venir nous l’emprunter !) qui prône la résistance non violente. Il nous donne des pistes pour dénoncer le système actuel et rallier une grande partie de la population à son combat.

Dans ce livre, Cyril Dion ne prétend pas avoir la solution pour sauver le climat, ce n’est pas un mode d’emploi pour mener une révolution. Cependant, il pose les bases essentielles afin de rentrer efficacement en résistance. Un livre inspirant donc, qui apprend pas mal de choses autant aux débutants qu’aux militants convaincus.