« L’engagement des jeunes aujourd’hui: une réalité à valoriser » (Jacques Ion)

Le propos sera d’abord de poser la question de l’engagement des jeunes dans un cadre aujourd’hui renouvelé par l’allongement de l’entrée dans la vie adulte et l’indétermination identitaire qui lui est partiellement liée. A partir d’enquêtes réalisées en France, il sera ensuite montré que, contrairement à un discours très répandu, les engagements des jeunes ne sont pas moindres qu’hier, mais qu’ils se transforment profondément. Seront alors examinés en détail les lieux d’engagement des jeunes et surtout les modalités concrètes selon lesquelles les jeunes s’associent, contestent, revendiquent. Enfin sera examiné quelle place ces engagements peuvent éventuellement entretenir avec l’insertion dans la vie active et le propos sera conclu par une réflexion sur les valeurs héritées et les expériences vécues.

Jacques Ion est sociologue et directeur honoraire de recherche au CNRS (Universités Lyon2 et Saint-Etienne). Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’évolution du travail social et de ses métiers, d’autre part sur les transformations contemporaines du militantisme. Parmi ceux-ci, on trouve notamment un des textes incontournables de la littérature des mouvements sociaux : « la fin des militants ». La thématique de cet ouvrage publié en 1977 est toujours actuelle : il se centre sur les transformations de l’engagement militant en développant l’idée d’un passage de « militants totaux » (totalement dédiés à une cause collective et investis durablement dans l’organisation) à des « militants post-it » (plus portés sur un engagement dans l’« ici et maintenant » et moins liés à un collectif).