L'engagement des jeunes: prochaine campagne de la FUCID

Et si les jeunes ne s’engageaient plus ou moins ? L’indignation n’est-elle plus à l’ordre du jour ? La motivation fait-elle défaut à la jeunesse ? Ou si c’était simplement un engagement différent ? Ou si les leviers d’action avaient changé ? La FUCID prendra toutes ces questions à bras le corps dès septembre pour sa nouvelle campagne !

Pourquoi s’engager ?

Plusieurs facteurs vont amener un jeune à s’engager pour une cause qu’il trouve juste : la possibilité de participer à un espace de décision collectif (un sentiment de pouvoir créé par une démocratie très directe); un besoin d’appartenance à un groupe; une possible ascension sociale; le besoin de changement sociétal; la recherche de plaisir ou encore le besoin de liberté (Les Moteurs de l’engagement dans un mouvement citoyen, Oxfam MDM). Quelque soit la ou les variables qui vont pousser une personne à prendre part à un mouvement citoyen, l’engagement est un moteur pour faire évoluer nos sociétés. Il est donc primordial de le cultiver, le questionner, l’alimenter et le valoriser.

L’ONG du campus de Namur proposera donc un semestre de campagne de sensibilisation autour de cette thématique dès la rentrée de septembre ! Notre place d’ONG universitaire nous positionne de manière privilégiée pour aborder la question, car nous sommes en première ligne lorsqu’il est question de la communauté estudiantine.

L’engagement des jeunes : du passé ?

Quand on évoque l’engagement citoyen chez les jeunes, deux tendances se dessinent et se contredisent souvent. Les uns diront que l’engagement n’existe plus parmi la jeunesse : les étudiants seraient devenus des zombis tant absorbés par leurs écrans qu’ils ne parviendraient plus à trouver le chemin de l’esprit critique, qui mène à l’indignation, le tout renforcé par une société capitaliste qui cultive volontiers un individualisme aliénant. D’autres au contraire croient en la relève et sont confiants quant à la construction d’un monde meilleur par ses principaux futurs protagonistes. La FUCID, par essence, est convaincue des possibles que détiennent les prochains combats sociétaux et le rôle que les nouvelles générations ont a y jouer. Mais de quelle manière ?

Dès septembre : une série d’activités sur ce thème !

C’est ce que nous vous proposons de découvrir au prochain semestre. Toute une série d’activités seront organisées par la FUCID et ses partenaires autour de ces questions. Elles aborderont les raisons d’être de l’engagement citoyen chez les jeunes, les causes qui les mobilisent actuellement, mais aussi les différentes manières de s’engager : par l’action directe, la communication, la culture, la rencontre et l’échange…

La campagne se soldera par un voyage pour un groupe d’étudiants motivés, qui aura l’occasion de découvrir comment les jeunes d’une autre culture ont choisi de vivre leur engagement.

 

Aurélie Mayné