Bourses de voyage de prospection au Sud

Inciter et motiver le personnel académique et les chercheur·euse·s de l’UNamur à collaborer avec des académiques, des chercheur·euse·s ou des associations au Sud : voilà l’objectif de ces bourses qui permettent de rencontrer des collègues ou des partenaires d’un pays dits du « Sud », première étape nécessaire à toute collaboration.​

La FUCID, ONG de l’UNamur, est en effet persuadée que ces rencontres et ces projets permettent de : « Prendre conscience de certaines réalités et de faire grandir l’esprit… La manière d’y aborder les questions, voire les connaissances, est différente… Le véritable gain est davantage du côté de l’ouverture et de la raison que du côté utilitariste pur… Cet aspect déteint fortement sur la science… On assiste alors à des chocs culturels. Si vous travaillez avec des collègues béninois, vous vous rendez vite compte que les mécanismes de réflexion sont différents. En général, cela conduit à une plus grande efficacité. L’ensemble de ces éléments est aussi une vraie richesse pour le monde de la science, que ce soit au niveau des méthodologies, des interprétations, de la manière de poser les questions, les logiques et réponses, etc. qui apportent grandement à nos disciplines. » (Extrait d’une interview d’André Füzfa, parti en mission au Bénin)

Ces collaborations sont également bénéfiques pour la FUCID, car les académiques et chercheur·euse·s qui collaborent avec des partenaires au Sud deviennent des relais motivés et motivants grâce à leur expérience au Sud, ce qui permet à la FUCID d’ancrer ses activités dans des réalités de terrain.

Ces bourses pourraient aussi être un tremplin pour permettre à plus d’académiques ou de chercheur·euse·s de l’UNamur de se lancer dans des projets ou des recherches proposés, soit :

  • Par la commission de la coopération au développement de l’ARES, l’ARES-CCD (grâce à des projets de recherche collaborative et multidisciplinaire ou des formations orientées « développement » et « innovation ». La personne de référence à l’UNamur est Amélie Schnock) ;
  • Par Uni4Coop, consortium de 4 ONG universitaires (Eclosio - ONG de l’ULiège -, la FUCID, Louvain Coopération et ULB-Coopération) qui développe des projets en commun depuis 5 ans, dont, actuellement, un projet avec l’institut ILEE de l’UNamur ;
  • Par d’autres bailleurs de fonds tels que la Fédération Wallonie Bruxelles, l’Union Européenne, etc.

 

Concrètement

.

Deux types de mission

Deux types de missions peuvent être envisagés :

  • Soit des missions qui ont pour objectif de rencontrer des partenaires potentiels et de définir un agenda commun, en termes de projet de recherche et/ou d’enseignement.
  • Soit des missions d’appui à des partenaires institutionnels/associatifs du Sud, à leur demande.

Il s’agit de missions qui ne sont pas ou difficilement finançables par ailleurs.

.

Les pays concernés

Bien que tous les pays du Sud soient éligibles, certains sont prioritaires. Par pays du Sud, nous entendons les 14 pays soutenus par la coopération au développement belge ou les pays prioritaires pour l’ARES/CCD : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Congo (Rép. Dém.), Guinée, Mali, Maroc, Mozambique, Niger, Ouganda, Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Territoire palestinien.

À qualité égale de propositions, les collaborations avec un pays prioritaire seront privilégiées. La liste des pays prioritaires pour la FUCID en 2021-2022 contient les pays suivants (pays déjà partenaires d’Uni4Coop ou de l’UNamur) : Bénin, Philippines, Maroc, Sénégal, Burkina Faso, Congo, Pérou, Bolivie ou Cambodge.

.

Le montant octroyé

Un budget de 1500€ maximum est alloué par mission pour financer des frais de séjours et/ou d’avion.

.

 

Pour qui ?

Ces missions peuvent être proposées par des académiques ou des scientifiques définitifs qui sont engagé·e·s au minimum à 1/2 ETP à l’UNamur. Le critère principal est que le bénéficiaire du subside n’ait pas encore eu de projet financé avec le pays concerné par la demande. Le candidat ou la candidate peut, par exemple, accompagner un·e collègue qui a déjà un projet financé, dans un pays avec lequel il a déjà des liens, ou dans un nouveau pays. Il peut aussi être pionnier pour la destination envisagée ou avoir déjà développé plusieurs projets financés dans d’autres pays, mais souhaiter élargir son expertise.

.

Demande

La demande s’effectue via le formulaire que vous pouvez télécharger en cliquant ici et renvoyer à la FUCID, ou que vous pouvez compléter en ligne au bas de cette page, au minimum trois semaines avant la date du CA de la FUCID (6-8 réunions par an). Un·e administrateur·trice vous rencontrera personnellement avant la réunion du CA. Chaque demande sera traitée en continu par le CA de la FUCID.

.

Résultats attendus après le voyage

Une fois la mission effectuée, le bénéficiaire s’engage à effectuer un retour sur sa mission auprès de la FUCID. Un court rapport de mission (selon un canevas spécifique que vous pouvez télécharger en cliquant ici, accompagné de son annexe concernant les frais de mission que vous pouvez télécharger en cliquant ici). sera demandé et devra être remis à la FUCID au plus tard un mois après le retour de mission.

.

Grille de critères de sélection

  • Être membre du personnel académique ou scientifique à l’UNamur (minimum 1/2 ETP).
  • Envisager une collaboration avec un nouveau partenariat au Sud pour la personne qui introduit la demande.
  • Avoir un contact préalable avec le partenaire du Sud.
  • Mission non finançable ou difficilement finançable par ailleurs.

À qualité égale de propositions, les collaborations avec un pays prioritaire sont privilégiées (Bénin, Philippines, Maroc, Sénégal, Burkina Faso, Congo, Pérou, Bolivie et Cambodge).

.

Personne de contact

Rita Rixen, rita.rixen@unamur.be

Adresse postale :
Rue de Bruxelles 61
5000 Namur

Adresse bureaux :
Rue Bruno 18
5000 Namur

Tél : 081/356 800
Mail : fucid@unamur.be

BE0416.934.803 - Inscrite au registre des personnes morales de Namur.
IBAN : BE45 0013 1728 8389
BIC : GEBABEBB