Les petits gestes pour le climat : à prendre ou à laisser ?

Antoine Stasse
Chargé de projets à la FUCID

Les manifestations concrètes de la crise écologique mondiale, traduite notamment par un important dérèglement climatique, une forte diminution de la biodiversité, la pollution de l’air, la destruction des forêts ou encore l’acidification des océans, sont de plus en plus nombreuses et fréquentes. Face à cette réalité, les réponses apportées peuvent être multiples. L’une d’elles, qui a particulièrement le vent en poupe, consiste à s’engager individuellement à travers des petits gestes, qui peuvent aller de la fermeture du robinet lorsqu’on se brosse les dents à la transition vers un régime végétarien en passant par une utilisation accrue voire exclusive des transports en commun ou du vélo pour nos déplacements. 

En tant que chargé de projets à la FUCID, Antoine Stasse, auteur de cette étude, accompagne régulièrement des groupes d’étudiants et étudiantes qui souhaitent réfléchir à différents enjeux sociétaux. Lorsqu’ils abordent des questions écologiques ainsi que les choses à mettre en place afin de répondre à la crise actuelle, les solutions les plus énoncées tournent très souvent autour de ces petites actions individuelles. Cette étude est une façon de comprendre pourquoi, et pousser plus loin la réflexion autour de ces questions : comment expliquer un tel engouement pour les petits gestes individuels de la part des jeunes ? Qu’est-ce qui les pousse à s’orienter d’abord vers ce type de réponse à la crise écologique que nous traversons ? Ce mode d’action permet-il d’en comprendre et d’en combattre efficacement les causes ? Pourquoi cette rhétorique des écogestes fait-elle l’objet d’autant de critiques par une partie de la société – à tort, à raison, ou à tort et à raison – tout en étant mise en avant par une autre partie de celle-ci ? Ces petites actions sont-elles vraiment la solution ? Ou au contraire, faut-il les abandonner ? Une remise en perspective sur les manières de s’engager afin de lutter contre la crise climatique, ainsi que sur leur potentiel de changement. 

Découvrez cette étude

En vue de sa taille, l'étude est uniquement disponible en format PDF téléchargeable : cliquez ici. Elle sera également disponible prochainement sous forme de livret papier.