L'éducation permanente en lutte contre le racisme et la colonialité en Belgique francophone ?

Perspectives autour de la persistance de la propagande coloniale et du racisme systémique en Belgique francophone : des enjeux et outils de décolonisation issus de secteurs socioculturels et d’éducation permanente

par Axel Mudahemuka C. Gossiaux

Doctorant en sciences politiques et sciences sociales Centre d’Études de l’Ethnicité et des Migrations (CEDEM)

L’histoire coloniale belge est loin de se conjuguer uniquement au passé. Discriminations, débats autour de l’Africa Museum (ancien Musée royal de l’Afrique centrale) ou des statues coloniales dans l’espace public… L’actualité entourant la mort de George Floyd a elle aussi fait rejaillir la nécessité du combat antiraciste partout dans le monde. Cela dit, les Afrodescendant·e·s belges n’ont pas attendu d’hypothétiques excuses pour la période coloniale et des promesses de politiques concrètes de luttes contre le racisme et les discriminations pour organiser les formes de lutte à plusieurs niveaux et à travers de multiples enjeux ! Aujourd’hui en Belgique, le militantisme, l’activisme et les pensées décoloniales se font de plus en plus visibles dans l’espace public et n’ont cessé de conscientiser en portant les débats et la critique avec une détermination à toutes épreuves. Dans cette étude passionnante, Axel Mudahemuka C. Gossiaux, doctorant au sein du Centre d’Études de l’Ethnicité et des Migrations, revient sur l’histoire coloniale belge, l’émergence du Black Lives Matter, ainsi qu’une série d’initiatives décoloniales, et interroge : décolonisations et éducation permanente sont-ils vecteurs de démocratie culturelle ?

Découvrez cette étude

 En vue de sa taille, l’étude est uniquement disponible en format PDF téléchargeable : cliquez ici.